Le henné, la meilleure coloration soin pour les cheveux

Le henné est une poudre ayurvédique dont la principale propriété est de colorer les cheveux ou la peau, mais pas que. Elle possède également de nombreux bénéfices pour votre chevelure. Découvrons ensemble les bienfaits du henné et comment le préparer !

Qu’est-ce que le henné ?

Avant d’être une poudre, le henné est un arbuste épineux poussant dans les régions tropicales et subtropicales d’Afrique, d’Asie du Sud et d’Australasie. Les feuilles de ce dernier contiennent une molécule particulière qui permet de colorer peau et textiles dans des teintes allant du rouge au jaune, en passant par le rose et le marron. Le henné est aujourd’hui principalement utilisé pour les tatouages éphémères de la peau, la coloration et l’entretien des cheveux.

C’est donc un soin colorant 100% naturel, sans aucun ingrédient chimique (pour les vrais hennés naturels).

Poudres de plantes

Photo par Aran Mtnez sur Unsplash

Le henné peut-il abîmer les cheveux ou les rendre vert ?

Il faut l’avouer, au premier abord, la préparation du henné peut faire peur : elle est de couleur verte et sent fort les épinard. Mais rassurez-vous, après quelques minutes, la pâte de henné commence à s’oxyder et se colore d’une “belle” couleur marronâtre. L’odeur, quant à elle, s’estompe après le premier shampoing. Ouf.

En ce qui concerne la coloration, le henné ne rend pas les cheveux verts sauf cas exceptionnels : cela peut arriver si vous avez les cheveux blonds décolorés et que vous utilisez un henné foncé ou indigo. Il est recommandé de faire un henné “classique” au préalable puis d’enchaîner avec le henné indigo (ou autre mélange de poudres).

La poudre de henné naturel n’abîme pas vos cheveux puisqu’il ne s’agit que d’une plante colorante, mais attention aux henné que l’on trouve dans le commerce car ils ne sont pas tous si naturels que ça. Certains contiennent du sodium picramate qui est très mauvais pour le cheveux, et pour sa couleur. Vérifiez donc bien les ingrédients et la provenance de votre henné !

Enfin, dernier avertissement : ne faites surtout pas de coloration chimique dans les six mois qui suivent votre henné sous peine de carboniser vos cheveux et de vous retrouver avec les cheveux vert ou orange.

Une chevelure rousse pour l'automne

Photo par A L L E F . V I N I C I U S Δ sur Unsplash

Les bénéfices du henné pour vos cheveux

Personnellement, je n’utilise le henné que pour mes cheveux, c’est donc sur ce sujet que je vais me concentrer car cette poudre a énormément de bénéfices pour ces derniers, des bénéfices parfois insoupçonnés…

  1. Bien entendu, il colore les cheveux ! Pur, il apportera des reflets roux/cuivrés à auburn selon votre couleur de cheveux naturelle, mais peut également être mélangé à d’autres poudres ayurvédiques pour une plus grande variété de teintes.
  2. Véritable soin pour les cheveux, il renforce aussi la fibre capillaire et va venir gainer le cheveu, afin de le rendre plus résistant de la racine jusqu’à la pointe.
  3. Il va également apaiser et assainir les cuirs chevelus secs ou gras. Il est particulièrement efficace pour réguler la sécrétion de sébum et aider à combattre les pellicules.
  4. En lissant les écailles, il apporte de la tenue à vos cheveux, en les rendant plus souples et brillants.
  5. Il donne aussi du volume et de l’épaisseur aux cheveux fins, et les protège des agressions extérieures.
Le hénné, un soin pour les cheveux

Photo par Taylor Kiser sur Unsplash

Comment préparer votre soin coloration pour les cheveux ?

Et bien c’est très facile : prenez votre poudre de henné, ajoutez de l’eau chaude et mélangez !

Mais parce que j’aime profiter de ces masque capillaires au henné pour apporter un vrai soin à mes cheveux, je vous partage ma recette encore plus nourrissante, pour des cheveux de toute beauté !

Les ingrédients à rassembler

  • De la poudre de henné de la couleur désirée (celles de Aroma Zone ou Centifolia sont top)
  • D’autres poudres ayurvédiques si vous souhaitez compléter le soin en fonction des besoins de vos cheveux
  • De l’aloe vera
  • Du jus de citron
  • De la bière (si vous souhaitez un effet plus rouge au niveau de la coloration)

Petit rappel : n’ajoutez surtout pas d’huiles végétales ou d’huile essentielles à la préparation car les huiles ne sont pas miscibles avec l’eau et ne se mélangeront donc pas bien à la mixture (l’huile peut même altérer la coloration), donc on évite ! En revanche, je vous conseille de faire un bain d’huile une semaine après votre henné pour bien nourrir votre cuir chevelu qui peut parfois être un peu asséché.

Pour les ustensiles, on évite au maximum le métal, qui va oxyder les poudres ayurvédiques, et on privilégie un récipient en verre ou céramique et une cuillère en bois pour mélanger.

La préparation la plus simple au monde

  • Chauffez de l’eau dans une casserole et ajoutez-y, si besoin, du jus de citron et/ou de la bière. Coupez le feu avant ébullition
  • Déposez tous les ingrédients secs dans un grand récipient
  • Incorporez l’eau chaude petit à petit en mélangeant bien, jusqu’à obtenir une pâte homogène, à la texture ni trop liquide, si trop sèche. Je dirais la texture d’une crème fraîche entière
  • Une fois la préparation prête, il n’y a plus qu’à se préparer pour l’application

Comment bien réussir l’application de son henné ?

L’idéal est d’appliquer le henné sur cheveux secs et propres à semi-propres (je fais ma couleur maximum 2 jours après mon dernier shampoing pour que la couleur fixe mieux).

Appliquer la préparation du henné sur cheveux sec est beaucoup plus facile car on voit vraiment où on en a mis (permettant d’éviter l’oublie de certaines mèches), et plus efficace aussi car le henné n’est pas “noyé” dans l’humidité présente dans les cheveux et permet donc d’avoir une couleur plus intense et durable.

On commence par enfiler de vieux vêtements car oui, le henné ça tâche (et définitivement….). Puis on se brosse les cheveux afin d’enlever tous les noeuds ou les petits accrocs qui pourront tirer au moment de l’application.

Ensuite, on met de l’huile ou de la crème (enfin, une texture grasse) sur les pourtours du visage, des oreilles et du cou, pour empêcher le henné de “coller” à la peau et de la colorer ! Enfin, on n’oublie pas les gants pour protéger ses mains.

En ce qui concerne l’application, soyez face à un miroir, au dessus d’un lavabo bien protégé (ou dehors). La technique du “raie par raie” pour bien recouvrir toutes les racines fonctionne vraiment très bien, continuez “mèche à mèche” afin de colorer toutes les longueurs.

Une fois l’application terminée, recouvrez votre tête avec du film étirable (ou une charlotte dédiée) pour éviter que ça ne sèche, et laissez poser 1 à 3h. Plus vous laissez longtemps, plus la couleur sera intense.

Après avoir patienté le temps adapté, rincez abondamment les cheveux, mais surtout sans faire de shampoing car vous perdriez une bonne partie des bénéfices du henné. Veillez à appliquer une petite dose d’après-shampoing pour aider au démêlage.

A la fin du rinçage, l’eau doit être complètement transparente.

Des cheveux colorés en pleine santé avec le henné

Photo par Gustavo Scafeli sur Unsplash

 

Vous voulez que votre coloration soit durable ? Laissez s’oxyder le henné en repoussant votre prochain shampoing le plus longtemps possible, 2 à 3 jours devraient amplement suffirent.

Et n’oubliez pas que la couleur peut dégorger jusqu’au 3ème ou 4ème shampoing, donc utilisez de préférence de vieilles serviettes pour vous sécher les cheveux dans les jours qui suivent votre coloration !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de