Pourquoi & Comment je suis passée au Bio

On a toutes une expérience différente avec son passage au bio, un élément déclencheur singulier, mais on a tous le un même objectif : choisir des produits de qualité bons pour notre santé.

Parce qu’il faut bien un début à tout…

Tout à commencé début 2010 quand mon coiffeur m’a parlé des silicones dans les produits capillaires et de leurs effets sur les cheveux, cela a été pour moi une véritable révélation. À l’époque, je ne savais pas trop à quoi ça correspondait, mais j’ai compris qu’il fallait les éviter. À partir de ce moment là, j’ai commencé à me renseigner un peu plus sur ce qu’étaient ces silicones, dans quels types de produits on les retrouvait, et comment les repérer. C’est là que j’ai commencé à regarder au dos de mes bouteilles de shampoing et que j’ai commencé à lire les listes d’ingrédients. Je ne connaissais que le mot “Dimethicone” mais c’était déjà un bon début.

Pendant un an, je concentrais mon attention sur la composition des produits capillaires, bien que je consommais encore beaucoup de marques conventionnelles, notamment en grandes surfaces. Mes premiers “tout petits” salaires m’ont aidé à acheter mes produits cosmétiques dans des magasins spécialisés, en me disant que la qualité était meilleure, et je suis devenue une très bonne cliente de Yves Rocher, The Body Shop, ou encore Lush.

Puis, mon intérêt pour les cosmétiques a grandi, je suis devenue une grande consommatrice de vidéos Youtube, avec notamment les catégories “maquillage” et “cosmétiques”. L’occasion de découvrir des Youtubeuses comme “JulielovesMac07”, Ingrid Nielsen aux Etats-Unis ou encore Estee Lalonde en Angleterre. Leur influence m’a permis de tester de nouvelles marques. Je me disais que si elles les recommandaient, c’est que c’était bien…

À ce moment là de ma vie, je n’étais pas encore très au fait des labels bios et autres certifications, mais j’ai commencé à faire mes achats en parapharmacies, à comparer différents produits, à lire des avis… Il est vrai qu’avoir un vrai salaire à la fin du mois m’a donné accès à des marques plus onéreuses comme Caudalie ou Nuxe, à me faire plus plaisir. Vu leur prix, je me disais que la qualité était là ! Les mentions  “0% parabens” ou “sans silicones” devaient bien dire quelque chose.

La cosmétique BIO, un vrai déclic !

Mes recherches ont été l’occasion de découvrir de nouvelles chaines YouTube, plus orientées beauté naturelle, des documentaires qui parlaient des parabens, des perturbateurs endocriniens, et de tout ce qui peut être nocif de près ou de loin pour notre santé.

On a toutes expérimenté cela, commencer par une vidéo YouTube et se laisser prendre par un titre accrocheur “COMMENT PERDRE 10 KILOS EN 3 JOURS”… C’est comme ça que je suis tombée sur des sujets spécifiques aux cosmétiques naturelles. Un vrai déclic ! Je me suis mise à me renseigner sur les compositions, voir ce qui est bon pour la santé, et ce qui l’est moins. Mais aussi d’approfondir mes connaissances sur les actifs naturels et comment le marketing peut nous berner, nous consommatrices.

Pour l’anecdote, à cette période je venais de quitter Paris pour revenir sur Nantes et j’avais envie d’une meilleure qualité de vie et de faire plus attention à ce que je consommais (que ce soit cosmétique ou alimentaire). Cette lubie s’est vite transformée en véritable passion, qui grandissait de jour en jour, avec cette envie de tester de nouveaux produits, de découvrir le meilleur du marché de la cosmétique saine.

Enfin en accord avec moi-même

J’ai commencé à repérer les marques de qualité et à différencier les marques ou produits à éviter, à découvrir les labels et certifications bio qui font la pluie et le beau temps sur le marché de la cosmétique naturelle.

Plus j’en apprenais sur les compositions cosmétiques, l’aromathérapie et les alternatives naturelles, plus je devenais obsédée par tout ça. Je suis devenue une vraie ambassadrice de la cosmétique bio et de la slow cosmétique, tout en essayant de sensibiliser les gens sur les ingrédients toxiques ou néfastes, de prêcher la “bonne parole”. Certes, mais pas n’importe laquelle.

L’univers des cosmétiques c’est comme une jungle dans laquelle sans être avertis on peut vite se perdre, voir se mettre en danger. C’est pourquoi, il est devenu essentiel dans ma vie de carrément étudier les compositions et la qualité des produits. Il existe de nombreux supports (blogs, chaînes YouTube, livres, annuaires etc.) à notre disposition pour nous aider à trouver les pépites de la cosmétiques BIO.

Je me suis mise à me former à la cosmétologie,  aux alternatives naturelles et à apprendre les labels et autres certifications. Bon OK, ça à pas l’air hyper fun au premier abord, mais en définitive, ça a changé ma vie !

Si vous lisez ceci, c’est que vous vous êtes sensibles aux choix que vous faites. En lisant mon blog et en parcourant mes vidéos, vous y verrez plus clair tout en gagnant qualité de vie, tout comme moi.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de