L’opération des yeux, ça change la vie !

Sujet un petit peu plus personnel aujourd’hui, je vais vous parler de l’opération au laser pour corriger la vue ! Si l’opération de la myopie est un thème clairement éloigné de la cosmétique bio, c’est aussi une solution qui a changé ma vie. C’est pourquoi je profite de ma chaîne YouTube et de mon blog pour en parler librement. Ce qui donnera toutes les clés aux personnes qui comme moi se posaient tout un tas de questions avant de passer à l’acte.

Mon opération remonte au mois d’octobre 2015 et presque 3 ans plus tard, j’en suis toujours aussi contente ! Regardons ensemble les différentes étapes et résultats de cette opération devenue de plus en plus bénigne.

Une opération qui nécessite quelques pré-requis

Que vous choisissiez de vous faire opérer de la myopie (mon cas), de l’astigmatisme ou encore de l’hypermétropie, les pré-requis sont tous les mêmes :

1. Une vue stabilisée

Cela peut paraître évident, mais avoir une vue stable depuis au moins 2-3 ans est très important pour avoir des résultats pérennes. En effet, si votre vue continue à évoluer, l’opération serait alors caduque en quelques mois. Seul votre ophtalmologiste sera en mesure de vous dire si votre vue est assez stable et si vous êtes prêt à vous faire opérer.

2. Une cornée d’une certaine épaisseur

Alors ça, vous ne pourrez pas le savoir avant d’avoir fait le premier RDV pour l’opération…

Le rendez-vous de préparation vous permettra d’obtenir un maximum d’information “techniques” concernant votre cornée. En effet, ce premier RDV est un véritable rite de passage face aux différentes machines qui vont permettre au spécialiste de mesurer sous tous les angles vos yeux. Une aubaine pour repérer l’ensemble des irrégularités et mesurer en définitive l’épaisseur de votre cornée.L’opération au laser (de la myopie en tous cas), implique de “découper” ou “brûler” certaines zones de votre cornée. Celle-ci doit donc être assez épaisse pour qu’il vous en reste suffisamment après l’opération ! Mais rassurez-vous, dans la majorité des cas, c’est le cas !

En général, plus la correction de la vue est importante, plus la cornée va être sollicitée et doit être épaisse. Toutefois, il existe également d’autres solutions que le laser si vous ne répondez pas à ce critère : l’implant. Il s’agit d’une sorte de lentille que l’on vient appliquer sur votre oeil de manière définitive et qui corrigera votre vue. N’hésitez pas à en parler avec votre ophtalmo, l’expert qui aura réponse à toutes vos interrogations.

3. Une bonne santé oculaire

La santé de vos yeux est également importante : si vous faite des conjonctivites à répétitions ou si vous avez des fragilités de l’oeil, cela peut parfois compliquer l’opération, et surtout, la cicatrisation ! Encore une fois, seul le médecin sera en mesure de vous dire si vous êtes éligible à l’opération ou non.

4. Une tirelire bien remplie

Et oui… dernier pré-requis et pas des moindres, il faut avoir fait quelques économies et être prêt à casser un peu son petit cochon fièrement posé depuis des années sur la commode… En effet, l’opération au laser est assez coûteuse, et non remboursée par la sécurité sociale.

De mon côté, l’opération a coûté 1800€ par oeil, donc 3600€ au total, un vrai budget ! Heureusement, certaines mutuelles peuvent vous rembourser une partie (encore plus si vous avez un renfort optique), donc n’hésitez pas à vous renseigner longtemps à l’avance pour connaître vos possibilités et éventuellement faire évoluer votre contrat.

C'est mieux avec les lunettes

Photo par Elena Taranenko sur Unsplash

Comment se déroule l’opération ?

Tout commence en amont de l’opération où il y a 2 règles à respecter : ne pas porter de lentilles pendant les 3 semaines précédant l’opération (afin de ne pas abîmer votre oeil ou déformer votre cornée) et ne pas porter de maquillage la semaine précédant l’opération (pour ne pas prendre le risque d’avoir des résidus de maquillage dans l’oeil le jour de l’opération et prendre le risque que cela s’infecte).

Le jour J, vous vous présentez à la clinique (ou chez votre ophtalmo) avec vos lunettes et vos yeux bien propres. C’est une opération sous anesthésie locale, donc vous serez complètement conscient du début à la fin ! Vous pouvez toutefois prendre un petit cachet la veille au soir ou le matin, pour vous détendre un peu.

S’en suit une attente – interminable – dans la salle d’attente jusqu’à ce que votre nom soit appelé, et là, c’est parti !

Après quelques mots sympa, le médecin va déposer quelques gouttes d’un anesthésiant local dans le premier oeil. Cela ne fait pas mal mais on ressent un petit picotement. Quelques secondes après, une fois que ce dernier commence à faire effet, le médecin va poser une sorte d’anneau sur votre oeil afin de bloquer celui-ci et l’empêcher de bouger pendant l’opération. Cela ne fait pas mal, mais c’est un peu désagréable.

L’opération se déroule ensuite en deux temps :

  • à l’aide d’un premier laser, le médecin va venir découper votre cornée, puis la soulever avec une sorte de “petite cuillère”.
  • puis vous passez sous un autre laser qui va venir corriger votre vue en corrigeant toutes les irrégularités de votre oeil. Une fois cette étape terminée, il est temps de refermer votre cornée, puis déposer 1 à 2 gouttes d’un produit cicatrisant, et on passe à l’oeil suivant !

L’opération en elle-même dure en tout et pour tout 5 minutes, donc c’est vraiment très rapide !

Une fois les deux yeux opérés, vous pouvez vous redresser et là, surprise… Vous voyez !! Enfin, vous voyez presque net. Dans mon cas, j’avais déjà récupéré 70% de ma vue et ça n’allait que s’améliorer. Je me suis ensuite équipée de lunettes de soleil, puis nous sommes rentrés à la maison.

Le chien qui a la classe

Photo par alan King sur Unsplash

Le contre-coup après l’opération

De retour à la maison, j’ai ressenti un petit coup de fatigue, ce qui m’a amené à faire une sieste de presque 2 heures. Au réveil, coup de panique : impossible d’ouvrir mes yeux. J’avais les paupières super lourdes et cette désagréable impression qu’elles étaient collées (en même temps avec toutes les gouttes à mettre dans les yeux, ça n’a pas dû aider). En plus de ça, le moindre rayon de lumière (même dans une chambre toute noire avec les volets fermés) m’éblouissait et me gênait… Attention, photosensibilité puissance mille.

Après 20 minutes de lutte, j’ai finalement réussi à ouvrir mes yeux et à m’acclimater tout doucement à la pénombre. La journée journée s’est terminée en gardant les volets presque entièrement clos car mes yeux étaient encore très sensibles. Mais dès le lendemain, j’ai repris un rythme de vie normale. Les 2 jours suivants, j’avais presque récupéré 90% de ma vue, et au bout de 3 semaines, la cicatrisation était quasiment terminée.

Mon chéri, quant à lui, a ressenti des sensations de grains de sables pendant plusieurs jours après l’opération, phénomène qui s’est rapidement estompée.

De beaux yeux verts

Photo par Alexandru Zdrobău sur Unsplash

Et après ?

Suite à l’opération, vous allez avoir beaucoup de gouttes différentes à vous mettre dans les yeux, et cela va durer presque 3 mois, en réduisant au fur et à mesure le nombre de gouttes et la fréquence !

Autre règle à respecter : interdiction de se toucher les yeux pendant les 2-3 semaines suivant l’opération. Vous devez d’ailleurs dormir avec des “coques de protection” afin de vous empêcher de vous toucher les yeux en dormant.

Toujours dans la même optique pour protéger ses yeux pendant la cicatrisation, on évite le sport, surtout les sports de contact, pendant 2 à 3 semaines.

Plus de lunettes

Photo par gabrielle cole sur Unsplash

Les effets secondaires

Suite à l’opération au laser, on retrouve en général 2 effets secondaires majeurs :

  • Photosensibilité : une forte sensibilité à la lumière, surtout pendant les premières semaines. De mon côté, cela n’a pas duré longtemps, en revanche, je suis encore un peu sensible à la lumière des phares en pleine nuit;
  • Sécheresse : une très grande sécheresse des yeux. Même si celle-ci s’amenuise au fur et à mesure, j’ai gardé une vraie sécheresse des yeux et j’ai encore besoin de mettre régulièrement des gouttes dans les yeux, surtout au réveil le matin.

Malgré ces petits inconfort, je ne peux que recommander l’opération des yeux au laser qui change la vie et qui apporte tellement de confort dans la vie au quotidien. Tout devient plus simple.

Gardez en tête que je n’ai relaté que mon expérience personnelle. Si vous avez de l’intérêt pour ce type d’opération, je vous invite grandement à vous rapprocher d’un ophtalmologiste pour répondre à toutes vos questions et vous faire un vrai diagnostique. Seuls les professionnels de santé sont aptes à vous donner de vraies réponses ! Et si vous vous décidez à sauter le pas, je vous souhaite de bien en profiter !

 

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de