Comment bien choisir son déodorant ?

Le déodorant est l’un des produits cosmétique qui est utilisé par (presque) tout le monde, les femmes comme les hommes, les jeunes comme les moins jeunes. C’est un produit plutôt intime puisqu’il nous suit tout au long de notre vie, de manière quotidienne (voire quasi-quotidienne), et c’est pourquoi il est indispensable de choisir un produit de qualité, sans danger pour notre santé.

Malheureusement, lorsque l’on regarde le rayon des déodorants et anti-transpirants des supermarchés, on se rend compte que la majorité des produits sont toxiques et dangereux pour notre santé. C’est pourquoi aujourd’hui je voudrais tirer une petite sonnette d’alarme, la mienne, pour vous sensibiliser et vous aider à choisir un produit de qualité, sans danger pour votre santé.

Déodorant ou anti-transpirant, quelle différence ?

Commençons pas le commencement… Il y a beaucoup d’abus de langage entre les termes déodorant et anti-transpirants. Revenons aux basiques et aux définitions :

  • Un déodorant est un produit cosmétique qui vise seulement à agir sur l’odeur de la transpiration, sans empêcher de transpirer. Pour cela, il diminue la quantité de bactéries présente sur la peau des aisselles. Dans sa composition, on trouve en majorité des antiseptiques, des antioxydants, des capteurs d’odeur, des modificateurs de pH ainsi que des agents absorbants.
  • Les anti-transpirants ont pour objectif de diminuer le volume de sueur émise en empêchant la sueur d’atteindre la surface de la peau. Ils contiennent généralement des sels d’aluminium qui bouchent les glandes sudoripares (celles qui sécrètent la sueur). Il n’y a donc plus ou peu de transpiration. Et comme les bactéries de la peau n’entrent plus en contact avec la transpiration, il y a moins d’odeurs.

Déodorants et sels d’aluminium, quels dangers ?

Environ 8 déodorants sur 10 contiennent des sels d’aluminium. Reconnus pour leur pouvoir anti-transpirant puisqu’ils bouchent les pores de la peau et les glandes qui sécrètent la sueur, ils limitent la transpiration sur une longue durée.

Les sels d’aluminium font souvent polémique dans les produits contre la transpiration. La peau des aisselles absorbe les sels d’aluminium et leur utilisation répétée peut aussi provoquer des inflammations, de l’eczémas, une atteinte osseuse, de la neurotoxicité, alzheimer ou encore le cancer du sein. Les substances de ces produits pénètrent dans la peau et s’installent ensuite dans notre poitrine, très proche des aisselles. Bien évidemment, les sels d’aluminium les plus efficaces sont également les plus irritants.

Pour éviter les produits qui en contiennent, on les repère facilement dans la liste des ingrédients sous le terme « Aluminium » suivi de :

  • « Chloride »
  • « Chlorohydrate »
  • « Chlorohydrex »
  • « Sesquichlorohydrate »
  • « Zirconium»
  • « Capryloyl glycine »

Alors, à vos loupes !!

Quel déodorant choisir sans danger ? Les alternatives naturelles

La pierre d’alun

La pierre d’alun, on en entend beaucoup parler, mais qu’est-ce que c’est ?

Connue et utilisée depuis l’Antiquité, la pierre d’alun est une pierre naturelle, qui contient, tenez-vous bien… de l’aluminium. En réalité, il s’agit d’un sulfate double d’aluminium et de potassium (Potassium Alum).

On la rencontre sous plusieurs formes :

  • soit elle est naturelle et se présente alors sous forme d’un minerai recristallisé après extraction de carrières (on la trouve aussi vendue sous forme de poudre). Elle présente un aspect translucide avec des nervures à l’intérieur.
  • soit elle est dite synthétique ou reconstituée. Dans ce dernier cas, elle n’est plus composée de Potassium Alum, mais de sulfate d’aluminium et d’ammonium (Ammonium alum). Elle est alors opaque, et les produits en vente ont tous la même forme.

Naturellement astringente, elle bouche les pores et les glandes sudoripares et limite mécaniquement la transpiration et de fait, les odeurs liées à cette dernière. Il faut l’humidifier avant de l’appliquer sur une aisselle propre et sèche.

Toutefois, bien qu’elle soit naturelle, la pierre d’alun contient de l’aluminium sous forme de sels. Notons quand même que les sulfates d’aluminium et de potassium de la pierre naturelle ne sont pas ceux des déodorants et anti-transpirants conventionnels. Apparement, Ils ne pénètreraient pas l’organisme, contrairement aux sels des pierres synthétiques qu’il vaut mieux éviter.

Est-il nécessaire de se méfier de l’alun naturel ?

D’un côté, des labels comme COSMOS, Cosmébio ou Ecocert l’autorisent. Certains fabricants indiquent aussi que les caractéristiques de l’alun naturel empêchent la peau de l’absorber. Sans vraiment trancher la question, le Conseil Supérieur de la Santé indique que la pierre d’alun naturelle contient également beaucoup d’aluminium. Test-achat recommande de limiter son usage et de l’alterner avec un déodorant. Pour certains scientifiques, les sels d’aluminium des pierres naturelles ou synthétiques présentent potentiellement les mêmes risques de toxicité que tous les sels d’aluminium.

On manque donc d’informations claires sur la pierre d’alun. Aucune étude ne tranche sur son innocuité ou sa toxicité. Dans le doute, on préfère appliquer le principe de précaution : limiter son utilisation ou alterner avec un autre produit.

Quel déodorant choisir sans danger ?

Photo par Kira auf der Heide sur Unsplash

Les ingrédients naturels efficaces

De nombreux ingrédients naturels luttent contre la transpiration et les odeurs. À utiliser pur, en mélange dans vos préparations maison ou à repérer sur l’étiquette, voici les ingrédients qui peuvent vous rendre service :

  • les hydrolats végétaux comme celui d’hamamélis, de sauge…
  • les huiles et beurres végétaux comme le beurre de karité, l’huile de coco…
  • les huiles essentielles comme le palmarosa, l’arbre à thé, le laurier noble…
  • l’alcool pour les aisselles qui le supportent
  • des poudres comme le bicarbonate de soude ou l’argile

Les déodorants bio et naturels

Et pour celles et ceux qui souhaitent utiliser des déodorants (difficile de s’en passer…), la solution existe avec les déodorants sans chlorhydrate d’aluminium, et il y en a de plus en plus sur le marché ou les déodorants labellisés bio dans lesquels les chlorhydrates d’aluminium sont interdits par la réglementation bio. Mais attention la pierre d’alun naturelle est un cas à part. Elle peut encore aujourd’hui être labellisée Cosmébio tout en contenant un sel d’aluminium.

Ma sélection pour bien choisir son déodorant

Transpirer c’est normal et naturel, cela sert à réguler la température du corps à 37°. L’empêcher, c’est rendre le corps plus sensible aux agressions extérieurs car nos défenses immunitaires sont affaiblies. Une transpiration bloquée interrompt directement le processus naturel de régulation de la température de l’organisme, cela enraye notre corps. Si certaines zones ne sont pas correctement refroidies, des problèmes peuvent surgir.  Il est donc essentiel de s’orienter vers des déodorants, bio et bien composés. Voici ma sélection des déodorants que j’adore en ce moment:

  • Clémence et Vivien – Le Sucré
    • Déodorant Solide avec une odeur super douce et poudrée
    • Ingrédients principaux : beurre de karité, amidon de maïs, huile de tournesol, bicarbonate de sodium, huile d’abricot, huile essentielle ylang-ylang, sauge et cèdre de l’atlas.  
    • Ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes à cause de l’HE de sauge
  • Schmidt
    • Déodorant Stick
    • Non-collants et non-gras, ils contiennent du beurre de Karité et de l’huile de Coco pour hydrater et adoucir ainsi que du Bicarbonate de Soude pour neutraliser les odeurs. La poudre d’Arrow Root quant à elle, permet d’absorber la transpiration sans la bloquer
  • Acorelle
    • Déodorant Stick
    • Que des bons ingrédients naturels : bicarbonate de soude très fin et non abrasif, régulateur de transpiration, extrait de thé vert biologique à l’action astringente ou encore poudres absorbantes 100% naturelles.
    • Sans huile essentielle, convient aux femmes enceintes
  • Melvita
    • Déodorant Roll-on
    • Grâce à la synergie de 3 huiles essentielles purifiantes (Menthe poivrée, Santal et Thym), de la Vitamine E, connue pour ses propriétés antioxydantes, et d’une Silice microporeuse absorbante, ce déodorant efficacité 24h aide à lutter contre les mauvaises odeurs et l’humidité, sans bloquer le processus naturel de transpiration. De texture fluide et non grasse, il ne tache pas les vêtements.
    • Il convient aux peaux sensibles et contient de l’aloe vera

Vous savez (presque) tout sur les déodorants et vous avez maintenant toutes les clés pour choisir le produit qui vous conviendra le mieux !  Chaque corps est différent, le pH varie, la quantité de transpiration aussi. C’est pourquoi, un produit peut convenir à une personne mais être inefficace pour une autre. Testez-en quelques un avant de trouver la perle, celui qui vous conviendra parfaitement !

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de