4 Protections hygiéniques naturelles et efficaces

Saviez-vous qu’une femme a en moyenne ses règles 400 fois dans sa vie ? C’est énorme, alors autant être bien équipée pour que tout se passe bien !

Les règles sont un sujet parfois tabou, et pourtant 100% des femmes vivent ce processus pendant presque 40 ans. Et je trouve qu’au niveau de la communication sur les différentes méthodes pour gérer ses règles, il y a encore des progrès à faire !

Combien de jeunes filles, et même de femmes, n’ont jamais entendu parler d’autre chose que des serviettes hygiéniques de chez Nana ou Always, ou encore les fameux tampons de chez Tampax ? Des produits de plus en plus controversées puisque ce sont des produits dont les compositions douteuses ne sont pas publiques, avec des ingrédients souvent toxiques et dangereux pour notre santé.

Aujourd’hui, je vais vous présenter 4 alternatives naturelles que j’ai testé pendant mes règles et ce que j’en ai pensé.

Démocratiser et partager ces nouvelles méthodes est capital pour que chacune puisse trouver LA méthode qui lui correspond pour vivre ses règles au mieux.

Les règles au naturel

Photo par rawpixel sur Unsplash

Pourquoi passer aux solutions naturelles ?

Il y a aujourd’hui de plus en plus de reportages et d’articles dénonçant la dangerosité de certaines protections hygiéniques.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du syndrôme du choc toxique lié à certains tampons. D’ailleurs, un super reportage à ce sujet a été diffusé sur France 5 il y a quelques temps, démontrant à quel point ces produits que nous utilisons si régulièrement et sur des parties si fragiles de notre corps peuvent être dangereux. C’est pourquoi il est temps d’agir en s’informant.

Dans mon cas, je ne veux plus utiliser de serviettes hygiéniques ou de tampons blanchis au chlore, parfumés à la rose industrielle ou recouverts d’un joli petit motif à fleurs bleues.

Les marques ne communiquent pas sur la composition obscure de leurs produits, et pour cause, la plupart de ces derniers contiennent des ingrédients hautement toxiques.

De plus, que ce soit des serviettes ou des tampons, ce sont des produits polluants et à usage unique, qui contiennent souvent du plastique, que ce soit au niveau du produit lui-même ou de son emballage, et qui finissent dans nos poubelles !

Il y a 3-4 ans, j’ai décidé de passer à l’action en utilisant exclusivement des alternatives plus naturelles. Dans cet article, vous allez enfin découvrir 4 solutions, toutes testées par mes soins, présentées en commençant par celle qui me correspond le moins, jusqu’à celle que j’adore !

Tampons en coton bio

Photo par Josefin sur Unsplash

La serviette lavable, une solution naturelle qui date

C’est la première solution dont j’ai entendu parler quand j’ai décidé d’arrêter d’utiliser des serviettes et tampons industriels. Je m’étais un peu renseignée sur internet sur ce qu’il existait, comment cela fonctionnait, mais c’est sur un salon bio que je les ai achetées. Avec les conseils de la vendeuse, j’ai décidé de tester 2 serviettes de jour classiques et un protège-slip, afin de voir si cela me correspondait avant d’acheter un lot entier.

C’est finalement un produit assez épais en coton qui va venir recouvrir l’intérieur de sa culotte et qui s’attache avec des boutons pression.

Après quelques jours d’utilisation, ce n’est clairement pas une réussite pour moi : je trouve cela inconfortable, la serviette bouge et il y a des fuites, ce n’est pas pratique à changer et à laver, la capacité d’absorption est plus faible qu’une serviette classique… bref, je n’aime pas !

Cette solution a eu sa chance pendant 3 cycles, avant que je l’abandonne définitivement. Au cas où, j’ai tout de même gardé de côté le protège-slip, les serviettes sont quant à elles parties en test chez une copine qui désirait, elle aussi, tenter l’aventure.

Si c’est une méthode qui convient à beaucoup de femme, ce n’est clairement pas la solution la plus simple et la plus confortable.

Règles et serviettes lavables

Photo par MontyLov sur Unsplash

La serviette bio, l’alternative la plus proche du conventionnel

Après l’échec des serviettes lavables, j’ai souhaité revenir à ce que je connaissais, à savoir les serviettes hygiéniques, mais cette fois-ci bio et sans produits toxiques. J’en ai testé plusieurs, et je dois avouer qu’elles ne sont pas si différentes des serviettes classiques, le parfum et le design en moins.

J’ai récemment découvert une jeune start-up nantaise dont je tenais à vous parler. Elle s’appelle Jho et propose des box et abonnements pour des protections hygiéniques en coton bio. Ils conçoivent des serviettes de jour, de nuit, des protèges-slips et des tampons pour différents flux. Une offre très complète et qui peut correspondre aux besoins de toutes.

Ce que j’aime dans leur concept, c’est déjà le format d’abonnement : tous les 3 mois on reçoit son petit colis avec son stock pour les 3 cycles à venir, très pratique.

Pour la conception des produits, Jho utilise principalement du coton bio, mais ses emballages sont également éco-conçus. Le matériau qui enveloppe les serviettes et protèges-slips est doux et rappelle la texture des sacs de légumes dans les supermarchés (en amidons de pomme de terre ou de maïs), qui se dégradent plus vite et pollue moins. La colle sur les serviettes est en bandes fines, ce qui réduit significativement la quantité totale de colle utilisée sur le produit, excellent point !

Enfin, l’entreprise soutient 2 associations qui distribue des protections hygiéniques pour des femmes dans le besoin, en France et en Afrique.

J’ai découvert cette marque il y a seulement quelques mois mais j’aime beaucoup leurs valeurs et je tenais à vous les partager !

Serviettes hygiéniques en coton bio

Photo par Marianne Krohn sur Unsplash

La cup ou coupe menstruelle

La cup, on en entend de plus en plus parler ! Elle se démocratise, on la voit sur les réseaux sociaux, dans les magazines féminins, et elle est présentée comme la nouvelle solution miracle pour les règles.

Quand j’en ai entendu parler pour le première fois, j’ai fait une sorte de rejet : je n’aimais pas le concept, je trouvais ça sale et je pensais que cela ne me conviendrait pas.

Puis, à force d’en entendre parler, de m’informer sur le sujet, je me suis dit “pourquoi pas”. Si tout le monde en parle tant, et en bien, c’est que ça ne doit pas être si terrible !
Il est très facile d’en acheter une, que ce soit en pharmacie, en magasin bio ou sur internet (vous pouvez maintenant en trouver sur quasiment tous les sites de cosmétiques bio par exemple). On en trouve de différentes tailles, formes et couleurs.

J’ai choisi la mienne sur un site internet, en bleu pour la rendre un peu plus fun. Elle est livrée dans son petit sachet en tissu, très pratique pour la ranger et la protéger.

Je l’ai utilisé à quasiment chaque cycle pendant plus de 2 ans. Je dois avouer que pour l’enfiler, il faut attraper le coup de main, et ce n’est pas toujours facile. J’ai mis près de 4 cycles avant de la positionner correctement, et même après, j’avais régulièrement des petites fuites (enfin, rien de bien méchant). Je dois avouer que je trouvais cela bien plus confortable que les serviettes hygiéniques car quand elle est bien positionnée, on ne la sent absolument pas. De plus, elle peut se garder jusqu’à 12 heures d’affilé dont on est tranquille toute la journée !

La seule contrainte est au moment de la vider : il vaut mieux être proche d’un lavabo, ou même mieux, faire ça dans sa douche ou sa baignoire. Personnellement, c’est ce que je faisais car je trouvais cela plus pratique, toutefois, cela prenait du temps et était un peu plus contraignant que juste jeter une serviette usagée… Petit détail et pas des moindres car chronophage, il ne faut pas oublier de la stériliser après chaque cycle : il suffit juste la mettre dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes.

La cup a donc été pour moi la solution la plus pratique pendant un bon moment, me rendant libre comme l’air, à presque en oublier que j’avais mes règles, et très confortable l’été, à la plage ou à la piscine.

Puis j’ai découvert la culotte de règles… et ça a été le coup de foudre ! J’utilise toujours ma cup, mais plus ponctuellement, surtout quand je suis amenée à me baigner ou à être en maillot de bain.

La cup menstruelle

Photo par NordWood Themes sur Unsplash

La culotte de règles, l’innovation de cette décennie !

Et je garde le meilleur pour la fin… la culotte de règles. Ma découverte la plus récente, et celle qui a littéralement changé ma vie !

Encore une fois, on remerciera vivement les réseaux sociaux et YouTube pour cette fabuleuse découverte. Après quelques petites recherches, j’ai passé commande de ma première culotte sur le site Thinx. Il y a encore peu de marques proposant ces produits et celle-ci faisait partie des plus populaires, avec le plus large choix de coupes, de matières et de couleurs. C’est une marque américaine qui livre aussi en France.

Ce que j’aime bien également avec cette marque, c’est que les femmes sur les photos sont des femmes normales : elles ont différentes morphologies, différents poids, couleurs de peau, parfois des vergetures, et je trouve que ça fait du bien de ne pas voir juste des mannequins filiformes à la peau parfaite. Cela montre que ce sont des femmes comme vous et moi, et c’est agréable !

D’ailleurs, voici un petit lien de parrainage qui vous permets d’économiser $10 sur votre première commande !

Revenons-en maintenant à la culotte. Car comme je vous le disais, ça a été un véritable coup de coeur, et en l’espace d’un an, j’ai agrandi ma collection de 1 à 4 culottes.

Le concept est très simple : c’est une culotte classique sauf qu’au niveau du fond de la culotte, le tissu est plus épais et légèrement moins souple. Ce tissu est composé de 4 couches qui vont faire office de protection. La première couche est en coton, puis dessous il y a une feuille de tissu qui bloque les odeurs, la couche du dessous est un tissu ultra-absorbant et enfin, la dernière couche est imperméable pour éviter les fuites.

Et alors, au niveau du confort, mais comment vous dire : c’est le paradis ! Dans mon cas, je n’ai choisi que des coupes “confortables” type shorty car ce sont les plus absorbantes, mais aussi celles que je préfère. Une fois portée, on ne sent plus la culotte et on a l’impression d’avoir un sous-vêtement classique, sauf que ce sous-vêtement va venir récolter nos règles. Il m’arrive même souvent d’oublier que j’ai mes règles !
Ces culottes sont très absorbantes et je peux les garder 12h d’affilée sans aucun soucis, ni de fuite, ni d’odeur. Une fois les 12h écoulées, il suffit simplement de les rincer sous l’eau froide et de bien les étreindre pour retirer un maximum le sang des règles (et non, ce n’est pas si dégueulasse que ça… l’eau n’est pas rouge sang et il n’y a pas d’odeur), puis on les met dans le panier à linge ou directement dans la machine !

Au début, je dois avouer que j’étais un peu réticente, j’avais peur des fuites surtout. Je ne pensais pas qu’une culotte aussi fine pourrait faire le boulot correctement… J’ai donc commencé à l’utiliser en complément de ma cup. Puis après quelques semaines, je l’ai utilisée seule et j’ai vu qu’elle était efficace !

Culotte menstruelle

Photo par Drew Roberts sur Unsplash

C’est vraiment devenu ma protection hygiénique préférée et j’en parle à toutes les filles autour de moi car ça a vraiment changé ma vie ! Alors certes, ce n’est pas toujours pratique quand on est en déplacement ou que l’on ne rentre pas chez soit après le boulot, c’est pour ça que je continue d’utiliser ma cup ou des serviettes jetables bio quand c’est plus pratique !
Mais j’ai quand même déjà fait quelques jours de vacances loin de chez moi avec mes culottes de règles, et ça s’est très bien passé !

Comme nous sommes toutes différentes, avec des règles, des modes de vie et des goûts en termes de confort, différents, il est important de tester différents produits et pour connaître celui qui vous correspond le mieux !

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de