Quel dentifrice choisir ? Pas si simple !

Aujourd’hui, nous allons parler hygiène dentaire. Alors oui, le dentifrice n’est pas le cosmétique le plus sexy, mais c’est pourtant celui que nous consommons le plus dans notre vie : en général 2 fois par jour, tous les jours à partir de nos 3 ans !

Alors, autant faire attention à ce qu’il contient, d’autant plus que la peau sous la langue est très fine et laisse passer énormément de choses dans le sang. Je vous transmets aujourd’hui tout ce qu’il est essentiel de connaître pour bien choisir votre dentifrice !

 

Qu’apporte le dentifrice concrètement ?

Le principal objectif du dentifrice est de protéger l’émail des dents et donc éviter les caries. Il possède aussi d’autres fonctions comme la destruction de certaines bactéries, la protection des gencives ou encore la lutte contre la mauvaise haleine.

Toutefois, il est essentiel de rappeler le plus important, un brossage de bonne qualité est capital. C’est pourquoi, il n’est pas nécessaire de mettre énormément de dentifrice : la quantité idéale représente l’équivalent de la largeur de la brosse à dents et non de la longueur, comme beaucoup de personnes peuvent le penser ou le voir dans les pubs.

Brosse à dents et dentifrice

Photo de William Warby sur Unsplash

 

Que contient vraiment un dentifrice ?

Les ingrédients composant un dentifrice sont en général assez limités puisque, comme vous l’avez compris, le brossage est clé car il représente 80% du lavage des dents. Un dentifrice va donc contenir d’un côté les ingrédients “superflus” qui vont faciliter le brossage grâce à la mousse, apporter un goût et une texture agréables en bouche, mais aussi  aider à la conservation. Plus ou moins naturels, ces ingrédients peuvent aussi avoir des fonctions complémentaires comme protéger les gencives, tuer certaines bactéries, blanchir les dents etc.

Par exemple, certains extraits de plantes donnent une haleine parfumée mais ont également un effet apaisant et antiseptique ou vivifiant comme le thym ou le romarin.

La sauge et l’hamamélis préviennent le saignement des gencives et luttent contre les inflammations tout en renforçant les gencives et l’extrait de camomille bio a un effet apaisant et traitant.

Et enfin, il y a en général du fluor pour protéger les dents. Ce sujet étant un peu plus vaste et controversé, j’y ai évidemment dédié un article spécifique.

Parmi les ingrédients où il faut faire attention, on peut retrouver dans les dentifrices conventionnels du triclosan. C’est un antibactérien mais aussi un perturbateur endocrinien. Il faut l’éviter au maximum, même si la réglementation actuelle le rend de plus en plus rare. On peut également retrouver du dioxyde de titane qui est cancérigène, donc faite bien attention à regarder la liste des ingrédients de votre dentifrice !

Il peut aussi y avoir, dans les dentifrices bio et non bio, de l’argile, du bicarbonate ou encore du charbon (des abrasifs doux), souvent utilisés pour blanchir les dents. A forte dose, si la poudre n’est pas assez fine, il vont enlever petit à petit l’émail de vos dents et rendre celui-ci poreux et plus fragile, notamment face aux caries.

Laboratoire et chimie

Photo de Gabriel Gurrola sur Unsplash

 

Comment choisir son dentifrice simplement ?

C’est à ce moment précis que la bonne connaissance de votre santé bucco-dentaire et de vos pathologies entre en jeu. Il est donc indispensable de vous posez les questions suivantes :

  • Êtes-vous sujet aux caries ? Jamais / Régulièrement ?
  • Vos dents sont-elles sensibles ? A quel point ?
  • Vos  gencives saignent-elles facilement ?
  • Êtes-vous sujet aux aphtes ? A quelle fréquence ?
  • Produisez-vous beaucoup de salive ? La salive aide à prévenir les caries aussi en renforçant l’émail

Après avoir répondu à toutes ces questions vous allez devoir porter un regard sur votre régime alimentaire. Est-il chargé en sucres ? Buvez-vous du café régulièrement ? Quel est le niveau d’acidité de ce que vous mangez ? Etc.

Par exemple, plus le risque de caries est fort, plus on recommandera l’utilisation du fluor. Si vous avez souvent des aphtes, peut-être que votre dentifrice actuel est trop décapant pour votre bouche et tue trop de bactéries (même les bonnes). Si vos dents sont poreuses, fines ou fragiles, évitez les dentifrices trop abrasifs.

De manière général, il est important de réaliser un diagnostic auprès de votre dentiste, cela vous aidera à déterminer comment réagissent vos dents à l’ensemble de ces phénomènes et de manière générale, l’état hygiénique de votre bouche. En fonction, vous pourrez vous tourner vers différents types de dentifrices (mais tous bio n’est-ce pas !).

Brosse à dents

Photo de Alex sur Unsplash

 

Du Fluor dans un dentifrice ? Indispensable ou à éviter absolument ?

Le fluor est l’ingrédient controversé de ces dernières années… Il y a vraiment 2 écoles : le pour et le contre.

Pour ma part, je trouve qu’il est important de bien protéger ses dents, et d’après les spécialistes de la santé bucco-dentaire, le fluor étant l’élément le plus efficace. Je suis également au courant des effets néfastes qu’il pourrait produire sur notre santé, notamment au niveau neurologique, c’est pourquoi j’ai décidé de faire un compromis en réduisant ma dose quotidienne de fluor , sans pour autant la supprimer totalement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet ingrédient, j’ai rédigé un article dédié au sujet, présentant le pour, le contre, mais vous donnant aussi quelques informations dont vous n’étiez sûrement pas au courant… Si ça vous intéresse, c’est par ici !

Découvrez mon article sur le fluor

 

Les dentifrices blancheurs, vraiment efficace ?

Bon alors là, je vais vous décevoir… les dentifrices blancheur, ça n’existe pas !

Les produits ou soins dits “blancheur”, ne rendent pas les dents blanches, il les éclaircissent et peuvent aussi permettre d’atténuer les taches. Mais vous ne pourrez pas changer la couleur de vos dents grâce à un dentifrice.

Si vous souhaitez blanchir vos dents, il est encore une fois essentiel d’en parler avec son dentiste car il pourra vous proposer des techniques plus efficaces et moins dangereuses sur le long terme (car plus contrôlées). Il existe de vrais traitement blancheur qu’il faut laisser poser, parfois même avec une lumière dans la bouche, mais il vaut mieux faire ça avec un professionnel de santé qui connaît bien les dosages et les risques en fonction de l’état de vos dents.

Un blanchiment des dents fait par un dentiste peut durer 3-4 ans si vous avez une bonne hygiène de vie : sans thé, sans café, san vin rouge ou tabac. Et il vaut mieux faire un blanchiment comme ça tous les 3 ans pendant 50 ans que d’utiliser un dentifrice blancheur non adapté tous les jours pendant 10 ans. Les dents auront le temps de se reconstruire tous les 3 ans, et l’émail se reformer.

Enfin, il existe aussi l’option des “facettes en céramique”. C’est une option plus onéreuse mais plus durable, et là, ces facette ne se coloreront pas en fonction de ce que vous mangez. Vous pourrez garder un sourir bien blanc pendant de nombreuses années !

Dans tous les cas, parlez-en à un spécialiste.

Sourire blancheur

Photo de Lesly Juarez sur Unsplash

 

Il n’y a pas que le dentifrice qui compte !

Bon, je viens de vous écrire un pavé sur le dentifrice, mais n’oubliez pas qu’il n’est pas seul dans la famille de l’hygiène bucco-dentaire. Comme je vous le disais, 80% de cette dernière provient du brossage, alors bien choisir sa brosse à dent est essentiel ! En ce qui me concerne, j’ai une brosse à dent électrique depuis 2 ans et je dois avouer que la santé de mes dents s’est nettement améliorée. J’ai également une jolie brosse à dents en bambou pour les voyages, mais je reconnais que la qualité du brossage n’est pas la même. Certains dentistes conseillent pour les adultes, l’usage d’une brosse supplémentaire, à poils très tendres (les brosses pour enfants sont top) permettant de finaliser le brossage en allant tranquillement chercher les impuretées entre chaque dent.

Il y a aussi les bains de bouches. Qu’ils soient industriels ou artisanaux avec de l’eau et des huiles essentielles, il est important d’en faire de temps en temps pour compléter le brossage ou pour soigner certains maux comme les gingivite ou les aphtes.

Le fil dentaire ou la brossette sont aussi importants car ils permettent de compléter le brossage et d’évacuer certains petits restes que la brosse à dent n’a pas pu enlever.

Brossage de dents

Photo de Phuong Tran sur Unsplash

 

Comment bien choisir son dentifrice ? En suivant mes recommandations !

Après avoir fait toutes mes recherches, je dois avouer que j’ai bien l’intention de réduire ma consommation de fluor. Mais je tiens quand même à garder des dents en bonne santé. Je n’ai pour le moment jamais eu de caries de ma vie, et je tiens à ce que ça continue !

Je pense qu’il est important d’analyser son régime alimentaire et de faire le point sur toutes les sources potentielles de fluor. Si vous buvez de l’eau gazeuse ou du thé de manière régulière, renseignez-vous sur leur teneur en fluor par exemple.

Afin de réduire mon apport quotidien de fluor, j’aime alterner entre un dentifrice avec fluor le matin, et sans le soir. Cela permet quand même de bien protéger mes dents tous les jours, sans consommer trop.

Enfin, inutile de rappeler que la dose de dentifrice nécessaire au brossage est de la taille d’un petit pois, et qu’il faut toujours bien se rincer la bouche après le brossage !

Personnellement, j’ai testé plusieurs dentifrices bio et je dois avouer qu’ils se ressemblent souvent tous un peu. J’aime beaucoup celui de Bio Secure qui contient du fluor et qui a une odeur fraîche assez douce, les dentifrices Lavera sont top aussi !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de