Cosmebio, un vrai repère pour nous consommatrices

Cosmébio est une association française de professionnels de la cosmétique naturelle et écologique, militant ensemble pour une cosmétique plus saine. Ce label est contrôlé par l’organisme Ecocert, et a de nombreux point en commun avec ce dernier.

Cosmebio, une association qui représente plus de 380 entreprises

Créée en 2002 par une dizaine de laboratoires pionniers, Cosmebio regroupe environ 380 entreprises qui représentent un peu plus de 400 marques et proposent près de 5300 produits labellisés.

La charte du label Cosmébio impose aux marques un minimum de 95 % d’ingrédients naturels au sein de leurs produits, donnant naissance par la suite à 3 sous-labels basés sur cette proportion. Ainsi sont nés les labels Cosmébio, Cosmos Natural et Cosmos Organic. Avec des exigences différentes, ils ne garantissent pas la même qualité.

Charte Cosmebio

Le label Cosmos Natural n’impose qu’un minimum de 95 % d’ingrédients naturels alors que les deux autres se montrent un peu plus exigeants avec une obligation de 95 % d’ingrédients naturels sur la totalité des ingrédients végétaux, à laquelle s’ajoute un minimum de 10 % d’ingrédients bio pour le label Cosmébio, et 20 % pour Cosmos Organic sur le produit total.

De manière générale et peu importe le sous-label, Cosmébio interdit tout ingrédient controversé comme les silicones, les PEG ou PPG, les tensioactifs irritants, les sulfates, ou encore les conservateurs dangereux ou les perturbateurs endocriniens comme le phénoxyéthanol et les parabens.

Cosmos Natural, un label de confiance ?

Tout comme Ecocert, c’est un label assez laxiste qui n’assurera pas toujours la qualité d’un produit. Bien qu’une certaine quantité d’ingrédients bio soit garantie (dans les cas de Cosmébio et Cosmos Organic), cela ne veut pas dire que la majorité d’un produit est fait à partir d’ingrédients nobles ou peu modifiés. Beaucoup d’ingrédients sont “d’origine naturelle”, mais souvent, ils sont modifiés chimiquement pour réduire les coûts. Quel dommage !

À mon sens, ce label fait office de minimum acceptable. Il reste un gage de confiance sur l’absence d’ingrédients extrêmement nocifs pour la santé, ou polluant, mais la qualité du produit ou de ses propriétés n’est pas assurée.

Toutefois, je tiens à rappeler que cela ne veut pas dire que tous les produits certifiés ne sont pas de grande qualité, cela veut juste dire que plus de marque ont accès à cette certification.

Pour vraiment être sûr de la qualité d’un produit et de sa composition, il n’y a pas de formule magique, il faut lire la liste des ingrédients et la comprendre ! C’est un minimum dans le monde dans lequel on vit aujourd’hui.