Cosmos, la 1ère tentative d’harmonisation des labels européens

Cosmos signifie en anglais « COSMetic Organic and Natural Standard », et sert de point de repère pour les certifications européennes de cosmétiques naturels et bio. Il a été créé en 2002 et est aujourd’hui reconnu comme un véritable standard dans l’industrie cosmétique biologique.

Cosmos, 5 associations à l’origine d’un standard européen

L’histoire de la création de Cosmos est assez intéressante puisque tout à commencé, lorsque cinq associations européennes de cosmétique bio (BDIH en Allemagne, Cosmebio et Ecocert en France, ICEA en Italie, ainsi que Soil Association en Grande Bretagne) se rencontrent sur un salon et échangent autour de leurs cahiers des charges et des valeurs qu’ils défendent. Le courant passe très bien et ils entrevoient un vrai potentiel pour la création d’un standard européen de cosmétiques bio.

Les 5 entités se sont réunies sous l’entité AISBL signifiant “Association Internationale Sans But Lucratif”.
Leurs objectifs : définir des exigences minimales communes, harmoniser les règles de certification des cosmétiques bios naturels, faire du lobbying auprès des institutions et défendre la filière bio et slow cosmétique.

Depuis début 2017, le label COSMOS Organic est devenu obligatoire, pour tout nouveau cosmétique bio, dont le producteur est adhérent à l’une des 5 organisations fondatrices du label.

La certification COSMOS reprend les principales valeurs d’Ecocert : promouvoir l’utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, utiliser des processus de production et de transformation respectueux de l’environnement et de la santé humaine, et intégrer et développer le concept de « chimie verte ».

Une formulation cosmétique COSMOS Organic doit impérativement contenir :

  • 95 à 100 % d’ingrédients naturels,
  • 95 à 100 % d’ingrédients bio sur les ingrédients végétaux,
  • 20% minimum d’ingrédients bio sur la totalité du produit (en incluant l’eau)
  • et au maximum 5 % d’ingrédients approuvés dans une liste restrictive.
  • De plus, désormais, seuls les ingrédients biodégradables sont autorisés.

Aujourd’hui, ce sont plus de 1600 entreprises vendant plus de 25 000 produits à travers 45 pays dans le monde qui sont certifiées Cosmos, et ce nombre ne cesse de grandir !

Une référence Européenne qui donne de bonnes indications

La création de Cosmos est une super initiative puisque cela nous permet d’avoir une référence européenne qui harmonise déjà pas mal le marché de la cosmétique bio.
Certes, les pré-requis pour avoir la certification sont un peu plus souples que certains labels français ou allemands, mais cela garantit déjà une très bonne composition des produits, et des cosmétiques non nocifs pour notre santé. Une très belle démarche qui nous rapproche d’un label bio universel !